Test du Fitbit Charge 6: Un fitness tracker premium qui n'a pas … – NextPit France

Lire dans d’autres langues :
Le Fitbit Charge 6 peut enfin intéragir avec d’autres appareils de fitness! Le nouveau fitness tracker de Google est censé offrir une mesure fiable de la fréquence cardiaque, indiquer des itinéraires via Google Maps et proposer une application native pour Google Music. Mais Google se perd-il dans son propre écosystème? La réponse dans ce test complet du Fitbit Charge 6.
Plus
Moins
Le Fitbit Charge 6 n’a pas réussi à combler les lacunes de son prédécesseur. En revanche, deux applications intéressantes, Google Maps et Google Music, ont été intégrées au fitness tracker.
Mais avec des défauts comme un GPS imprécis, une autonomie plutôt décevante et un prix élevé hors abonnement Premium, le Charge 6 est globalement plutôt décevant. Mais si vous trouvez une bonne offre et que vous aimez le design, vous pouvez sauter le pas. Le fitness tracker est disponible en trois coloris à partir de 159,99 euros. 
Ndlr: vous voulez connaître le prix actuel du Fitbit Charge 6, consultez le comparateur de prix d’idealo. Vous y trouverez le fitness tracker à partir de 129 euros. 
 
Le design du Fitbit Charge 6 a peu changé par rapport au modèle précédent. Lors de l’unboxing, on trouve un fitness tracker sobre, sans boutons, comme s’il avait été conçu d’un seul tenant. L’utilisation se fait via l’écran tactile lumineux ainsi que par des pressions sur le fitness tracker. Malheureusement, le bracelet du tracker fitness a posé problème lors de notre test.
La frontière entre les fitness trackers et les smartwatchs a tendance à s’estomper. Mais le Fitbit Charge 6, avec son design allongé, est clairement un fitness tracker. Avec son design simple et son cadre métallique brillant, le Charge 6 met en valeur les poignets. Google le propose dans les couleurs “Porcelain / Aluminium Argent”, “Obsidian / Aluminium Noir” et “Coral / Aluminium Champagne Gold”.
Ce qui caractérise la gamme Charge de Fitbit depuis quelques générations déjà, c’est l’utilisation d’un pseudo-bouton sensible à la pression. Vous devez donc appuyer sur le côté gauche du fitness tracker pour revenir à l’écran d’accueil, par exemple. Heureusement, cela fonctionne très bien, même avec des gants.
Le Charge 6 indique par une vibration que le bouton a été pressé avec succès. Personnellement, je préfère les vrais boutons avec de bons points de pression, mais je n’ai pas été trop dérangé par ce fonctionnement. On s’y habitue.
La finition est globalement de très bonne qualité. Grâce à une protection contre l’eau de 5 ATM – c’est-à-dire jusqu’à 50 mètres de profondeur – vous pourrez également emmener le Charge 6 à la piscine. Ce que je trouve cependant vraiment mal résolu, c’est la fermeture du bracelet.
Tout d’abord, il est difficile de faire glisser la longueur supplémentaire du bracelet fermé entre le bras et le bracelet. Deuxièmement, après seulement quelques jours, cela a entraîné une irritation de la peau et une vilaine ampoule. Ce n’est vraiment pas acceptable pour un fitness tracker que l’on porte en permanence.
La consolation du Charge 6 est toutefois son très bon écran. Avec 1,04″, il est suffisamment grand, offre un affichage vraiment net et, grâce à la technologie OLED, est également bien éclairé pendant la journée.
Il prend également en charge la fonction “Always on” qui, bien qu’elle soit très gourmande en batterie, vous permet d’afficher en permanence des informations de base. Comme il faut bouger le poignet pour activer le fitness tracker, je trouve l’AoD du Charge 6 vraiment pratique.
Dans l’ensemble, Google et Fitbit ont conservé les points forts de son prédécesseur. Le Charge 6 est léger, robuste et dispose d’un écran de très bonne qualité. L’ergonomie est correcte et, finalement, c’est au niveau du bracelet que j’ai pu trouver des défauts. Si je devais porter le Charge 6 en permanence, j’en achèterais un autre car au moins, il est interchangeable!
Fitbit positionne le Charge 6 comme un fitness tracker et conserve certaines fonctionnalités de ses smartwatchs appelées Versa et Sense. Cependant, il y a maintenant une option de navigation via Google Maps et vous pourrez contrôler la musique sur Google Music via le Charge 6. Le tracker peut également afficher des notifications, mais il n’y a pas d’extensibilité via des applications.
Lors de la sortie du Charge 6, Google a annoncé l’arrivée de Google Maps et Google Music sur le fitness tracker. Ces nouvelles fonctions de premier plan ne sont toutefois que moyennement convaincantes dans la pratique.
Si vous lancez une navigation via Google Maps alors que le Charge 6 est connecté, la navigation étape par étape vous est envoyée au poignet via des notifications. Le fait que cela ne fonctionne qu’avec un smartphone connecté est certes ennuyeux, mais encore compréhensible.
Mais je ne comprends plus que Fitbit et Google ne se donnent même pas la peine d’intégrer un stockage de musique dans le fitness tracker qui coûte près de 150 euros. En effet, l’intégration de Google Music n’est au final qu’un contrôle de la musique et un problème pour tous ceux qui utilisent d’autres services de streaming.
En effet, vous ne pourrez pas utiliser le contrôle régulier de la musique, ce qui aurait été nettement plus pratique. Les grandes nouvelles fonctionnalités du Charge 6 sont donc plutôt décevantes au quotidien.
Dans l’ensemble, le Charge 6 n’est pas non plus le fitness tracker le plus intelligent que j’ai testé jusqu’à présent. Les notifications sont affichées au poignet, mais vous ne pourrez pas y répondre. Il n’y a pas de boutique d’applications, vous pourrez seulement désinstaller les applications installées depuis votre smartphone. Il ne reste qu’un chronomètre, une minuterie et un réveil. Maintenant …
La synchronisation avec le smartphone est vraiment convaincante, même sous iOS. En règle générale, les données sont à jour lorsque vous ouvrez l’application Fitbit. Si ce n’est pas le cas, vous pourrez balayer vers le bas et déclencher une mise à jour.
Dans l’ensemble, les fonctionnalités ne correspondent pas à ce que j’attends d’un fitness tracker haut de gamme. Bien sûr, Fitbit doit laisser des fonctions pour ses smartwatchs. Néanmoins, les fonctionnalités sont assez pauvres.
Dans le Charge 6, Fitbit et Google disent avoir amélioré la précision du capteur de fréquence cardiaque. Par ailleurs, le fitness tracker mesure votre taux d’oxygène dans le sang, réalise un ECG numérique sur demande, vous aide à devenir plus attentif grâce à la mesure du stress et un capteur de température de la peau est désormais disponible. Mais le véritable champion est le partage des données vitales avec des applications et des appareils de fitness.
Google et Fitbit ont fait l’impasse sur les nouvelles fonctions de suivi dans cette version du Charge 6. En revanche, ils prétendent avoir amélioré la mesure de la fréquence cardiaque grâce à des fonctions d’intelligence artificielle. Google chante donc ici la même chanson que pour le Pixel 8 (test) ou le Pixel 8 Pro (test).
Dans l’ensemble, le Charge 6 offre un ensemble complet de capteurs, dont les informations sont vraiment bien présentées dans l’application Fitbit. La marche rapide, le vélo et bien d’autres exercices sont automatiquement détectés lorsque vous vous mettez en mouvement.
Parallèlement, le Charge 6 offre un suivi complet de la température de la peau, de la fréquence cardiaque et du taux d’oxygène dans le sang. En fonction de ce que vous cochez lors de la configuration du fitness tracker, le Charge 6 vous aide de manière fiable à être plus actif au quotidien.
Ce qui me plaît beaucoup, c’est une fonctionnalité qui n’existe que chez Garmin: Le partage des données vitales enregistrées avec des appareils tiers. Les appareils Peleton, comme le Peleton Tread que Camila a récemment testé, peuvent ainsi mesurer la fréquence cardiaque directement au poignet.
La même chose fonctionne avec des applications de suivi comme Adidas Running pour cela, je devais toujours utiliser des ceintures thoraciques. C’est bien !
Mais si vous voulez vraiment faire du sport, le Charge 6, qui coûte 159,99 euros, vous oblige à souscrire un abonnement supplémentaire. Fitbit Premium propose alors un indice de forme quotidien qui vous indique si vous devez faire une pause ou si vous êtes performant le jour même.
La médiathèque d’entraînement est également fermée aux clients non Premium. Fitbit Premium est et reste un point de critique majeur pour les appareils Fitbit déjà très chers.
Ce qui m’a également déçu, c’est le GPS intégré. En soi, il est toujours pratique de pouvoir partir faire son jogging sans smartphone. Mais ici, il me manquait 1,09 km sur mon parcours de jogging de 10 km. C’est un écart de près de 10% et, compte tenu du prix, je ne comprends vraiment pas pourquoi. D’autant plus que Stefan s’était déjà plaint de problèmes similaires avec le modèle précédent, le Fitbit Charge 5, lors de son test.
Dans l’ensemble, le Charge 6 semble intéressant à première vue en ce qui concerne le suivi des données vitales et les fonctions de fitness. Cependant, un usage prolongé révèle des défauts qui ne devraient tout simplement pas exister à ce prix.
Selon Fitbit, le Charge 6 offre sept jours d’autonomie. Si vous voulez utiliser toutes les fonctionnalités, y compris le suivi régulier et l’Always-On-Display, l’autonomie tombera à deux ou trois jours.
Cela vous permettra encore de suivre votre forme physique et vos données de sommeil de manière transparente, mais au vu du prix, on aurait aimé plus. De plus, lors du test, on a malheureusement constaté un manque de fiabilité lors des déplacements.

On est habitué à ce que les smartwatche offrent une courte durée autonomie avec l’Apple Watch ou la Google Pixel Watch. Les fitness trackers devraient toutefois présenter l’avantage d’offrir une autonomie de plusieurs jours, voire de plusieurs semaines comme le Xiaomi Band 8 (Test). Selon les données du fabricant, le Charge 6 se situe à peu près dans la moyenne.
En pratique, en utilisant toutes les fonctions, ce n’est pas possible. Dans mon cas, le Charge 6 a tenu deux à trois jours avec l’écran Always on activé, un suivi permanent et des entraînements réguliers. Cela me convient, car je peux ainsi réaliser un suivi complet de jour comme de nuit.
La recharge s’effectue via USB C et une forme très légère de chargement rapide est également présente. Vous obtenez une demi-charge de la batterie en 30 minutes. Une charge complète prend entre une heure et demie et deux heures.
Fitbit utilise toujours un chargeur propriétaire qui se fixe magnétiquement sur le fitness tracker. Je trouve cette solution plutôt élégante, mais vous ne pourrez pas utiliser la recharge sans fil si vous avez oublié le chargeur.
Pendant la période de test, j’ai dû emmener le Charge 6 en voyage d’affaires et je l’ai chargé à 100%. Au cours de la journée, je me suis rendu compte qu’il s’était éteint et que le suivi de ma condition physique était terminé. Ce manque de fiabilité est ennuyeux et ne devrait tout simplement pas exister à un prix aussi élevé, et nous entonnons encore une fois la même chanson.
Revenons sur le modèle précédent: dans le test de Stefan, le Charge 5 a révélé quelques faiblesses et n’a obtenu qu’une note de 3,5 étoiles. Il l’a qualifié de “fitness tracker qui en voulait trop”. Cette année, Google a donc eu l’occasion d’améliorer les défauts après la mise à jour du design. Et ce faisant, il a voulu en faire plus.
Le résultat est un fitness tracker dont il faut vraiment tomber amoureux pour pouvoir vivre avec ses inconvénients. On paye 159,99  euros pour un appareil et il faut ensuite souscrire un abonnement pour toutes les fonctions.
Dans la vie de tous les jours, il faut vivre avec le GPS imprécis, qui présentait un écart de 10 % lors du test. L’autonomie était de deux à trois jours au lieu des sept jours promis. Et sans aucune raison, le tracker a ensuite refusé de fonctionner pendant le test et s’est éteint de manière irréversible.
Ndlr: vous voulez connaître le prix actuel du Fitbit Charge 6, consultez le comparateur de prix d’idealo. Vous y trouverez le fitness tracker à partir de 129 euros.  
Tout cela est ennuyeux, car il y a aussi des avantages sympathiques avec un très bon écran et un beau design. Le fait que Google puisse aussi transmettre les données vitales à des fabricants tiers est un autre point positif.
Malgré ces nouveautés, je vous propose notre sélection des meilleurs fitness trackers du marché. Je me demande pourquoi certains confrères considèrent le Charge 6 comme le meilleur fitness tracker disponible sur le marché, et je termine par un constat:
Le fait que le Charge 6 ait laissé des traces de pression sur mon bras après seulement deux jours était sans doute un mauvais pressentiment. Fitbit n’a toujours pas réussi à maîtriser son “fitness tracker premium” dans cette génération et devrait vraiment maîtriser les défauts basiques après six générations.

En cliquant sur le bouton ci-dessus, tu acceptes que des contenus externes soient affichés. Des données personnelles peuvent alors être transmises à des fournisseurs tiers. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet dans notre Déclaration de protection de données.
Enregistrez-vous pour continuer
Il ne vous faut qu’un court instant pour rejoindre la communauté !
Veuillez vous inscrire pour commenter
Il ne vous faut qu’un court instant pour se joindre à la conversation !
Votre commentaire vous attendra.
Inscrivez-vous en utilisant
Ou
Déjà enregistré ? Se connecter ici
Qu’est-ce que ID4me ?
ID4me est un service internet qui permet aux utilisateurs de se connecter à différents services depuis un même compte. Il est également connu sous le nom de Single Sign-on.
Contrairement aux systèmes de single sign on existants, tels que ceux de Google ou de Facebook, ID4me ne traque ni n’analyse les habitudes de surf des utilisateurs. ID4me assure que vos habitudes de navigation resteront secrètes.
De plus, ID4me n’appartient à aucune entreprise. C’est un standard ouvert, entretenu par une organisation à but non lucratif. Tous ceux qui veulent peuvent participer. Ainsi, les utilisateurs peuvent choisir entre différents fournisseurs ID4me et sont également en mesure de changer de fournisseur quand ils le veulent.
Vous trouverez davantage d’informations ici : https://id4me.org/
La dernière section de la description technique vous explique comment configurer un compte ID4me https://id4me.org/documents
depuis 2009

source

Originally posted 2023-11-30 08:30:44. Republished by Blog Post Promoter